Français English Chinois

Alors jeune photographe en déplacement dans la région, son attention fut captée à Eguisheim par de belles voitures de vendanges rapportant la récolte des coteaux voisins.

C'est ainsi que Willy Ronis rencontra Emile Beyer. De cette rencontre en 1953 devait naître toute une série de photos du domaine mais surtout une fidèle amitié. Ne manquant pas de nous rendre visite lors de ses passages dans la région ou de se faire livrer ce Riesling Pfersigberg, qu'il aimait tant, Willy Ronis appréciait avant tout les choses vraies. Cet hommage bien modeste se fait l'écho de la presse unanime qui salue la carrière exceptionnelle de ce grand photographe humaniste.

95_min.jpg 38_min.jpg39_min.jpg 40_min.jpg

104_1.jpg