Français English Chinois

La mémoire d’un lieu ...

Par décret du 2 novembre 1789 les possessions du clergé sont « mises à disposition de la nation ». En Alsace, comme ailleurs, commence alors la vente des propriétés ecclésiastiques, également connue sous le nom de vente des biens nationaux.

En 1792, lors de la vente des biens de la proche abbaye de Marbach, Lucas Beyer (1761-1829), vigneron à Eguisheim, fait l’acquisition d’un ensemble de vignes situées au cœur de l’actuel Grand Cru Pfersigberg.

Ces parcelles sont en effet propriété des Augustins de Marbach, selon les registres de l’abbaye, depuis 1389. La famille des Ribeaupierre ou le chapitre de la cathédrale de Strasbourg sont également possessionnés sur ce même coteau.

Agrandit successivement par Emile Beyer dans les années trente, le clos atteint sa taille définitive avec les acquisitions de Luc Beyer dans les années soixante.

En hommage, l’actuel Clos porte le nom de cet ancêtre qui, le premier, prit conscience du potentiel qualitatif du lieu.